Esprit Dandy musée de la Mode Yverdon-les-Bains

J’ai repris tel quel le descriptif de l’exposition actuelle qui se tient au Musée de la Mode à Yverdon-les-Bains et en collaboration avec d’autres musées.

http://www.museemode.ch

A consommer sans modération.

Le Musée suisse de la Mode organise des défilés et des expositions temporaires qui ont lieu notamment au Château d’Yverdon-les-Bains.

Pour des raisons de conservation, le MuMode ne présente pas d’exposition permanente.

1 expo
12 musées
Douze musées se sont associés pour proposer en 2016 une grande exposition multi-sites, sous le titre de La Silhouette masculine, Modes et artifices de la fin du Moyen-Âge à nos jours. Chaque musée présente sa propre exposition, dont le sujet s’inscrit dans le thème global.
Les institutions ont choisi de se concentrer spécifiquement sur le costume masculin, un sujet beaucoup moins traité dans les expositions que la mode féminine. Il est vrai que la mode est souvent vue comme un domaine exclusivement féminin, séduisant de par toutes ses frivoles variations.
Plus d’informations sur la page Expositions
1-12

Dans ce cadre le MuMode présente :

ESPRIT DANDY
du 27 mai 2016 au 8 janvier 2017
Exposition temporaire à la salle des expositions temporaires du Château d’Yverdon

Cett nouvelle exposition du MuMode traite du dandysme du 19e siècle à nos jours. Personnage marginal, élégant et raffiné, le dandy se distingue par la coupe parfaite de son vêtement et le soin apporté à son apparence.
Plus d’informations sur la page Expositions

Horaires :
du mardi au dimanche
Février-mai : 13h – 17h
juin-septembre : 11h – 17h
Prix d’entrée:
Adulte: 10.-
AVS, étudiant, apprenti, chômeur:8.-
Enfant dès 6 ans: 6.-
Rabais pour groupe dès 20 pers.: 2.-/entrée

Visite guidée : 80.- sur réservation 

Autour d’ Esprit Dandy

dandy

26 mai 2016
Aula Magna, Château d’Yverdon-les-Bains, 19h.
Vernissage de l’exposition en collaboration avec l’École d’arts appliqués de La Chaux-de-Fonds (section mode).

22 juin 2016
Atelier pour enfants. Sur inscription.

7 juillet 2016
Château d’Yverdon-les-Bains, 18h30.
Visite guidée gratuite de l’exposition.

Du 15 septembre au 15 octobre 2016
En collaboration avec le Cinéma Bel-Air, La Lanterne magique et la Bibliothèque publique
d’Yverdon-les-Bains.
Cycle de films « Dandys à l’écran ».

25 octobre 2016
Salle Léon Michaud, Château d’Yverdon-les-Bains, 19h.
«Des chaussures et des hommes. Du 17e siècle à nos jours ». Conférence de Serge et Marquita Volken, Musée de la Chaussure à Lausanne. Suivie d’un verre de l’amitié pour la Saint Crépin.

24 novembre 2016
Salle Léon Michaud, Château d’Yverdon-les-Bains, 19h.
Pièce de théâtre « Tenue correcte exigée » par Robert Sandoz,

robe de cocktail

Bonjour à tous,

Enfin un peu de temps libre pour poster un article.

Je viens de livrer une robe de cocktail.

Elle est en crêpe envers satin, bleu marine.

La partie devant est en une seule pièce avec pinces de poitrine et de taille. Partie double d’un crêpe plus léger. Le tout en droit fil

Le dos est composé de 2 parties. Le haut est en plein biais et la jupe en droit fil.

La jupe est doublée d’un crêpe plus léger.

Une tresse souligne la taille dans le dos avec drapé en cascade.

La fermeture est de côté.

bleu marine robe cocktail dos cascade

Les photos ne sont vraiment pas terrible.

Le tout est porté avec une veste kimono en organza noir

kimono noirJPG

Julia

 

 

 

 

faux cul ou cul de Paris, augmenter les mesures

Ces dernier jours je réponds à Camille qui s’interroge sur la meilleure manière de faire un faux cul ou un cul de Paris.

Est-il ou n’est il pas à ma taille????????

Le mieux c’est d’en faire profiter tout le monde.

Je présente ma façon de faire…

faux cul augmenter l'ourlet

Le patron est pour  1  demi faux-cul (ce qui est déjà pas mal…  de n’être qu’un demi faux…cul )

Si le 1/2 tour de taille est bon, mais qu’il faut augmenter l’ourlet;

Coupez le patron en 3 pièces égales pour une meilleure répartition de l’augmentation en suivant les lignes marquées en rouge (axe) 1x sur la ligne milieu dos et 2x pour chaque côtés.

Placez votre 1er patron sur une autre feuille de papier.

Si vous voulez augmenter l’ourlet de 20 cm, il faut répartir ces 20cm entre les 5 pièces du patron.

Ouvrez (comme un éventail) de manière égale de chaque côté de la ligne rouge. Par exemple 2 cm de chaque côté de la ligne coupée ou selon vos mesures.

Par exemple: 2 cm de chaque côté de la ligne milieu dos, idem pour chaque ligne de chaque côté du patron. Comme il y a un côté gauche et un côté droite, il y a 4x 4 cm.

Ce qui donne une ouverture en forme de triangle de 4 cm de base.

 

Si vous estimez que votre nouvelle ligne est bonne, fixez avec de l’adhésif et retracer la nouvelle ligne d’ourlet.

 

Augmenter la taille et l’ourlet:

faux cul

Procédez de la même manière que ci-dessus mais en augmentant AUSSI la ligne de taille à part égale.

Par exemple:  2cm à la ligne de taille (2x 1cm de chaque côté de la ligne de coupe) et par exemple 6 cm sur la ligne d’ourlet (2x3cm de chaque côté de la ligne de coupe)

Ce qui donne un triangle rectangle avec une base de 6cm et un sommet de 2cm .

Le tout est de répartir l’augmentation sur les 5 lignes de coupe ( 1x milieu dos et 2x sur les côtés) ou…

4 lignes de coupe, en coupant que les lignes sur les côtés, sans s’occuper du milieu dos.

Le tout est de répartir l’augmentation à la taille de manière équilibrée tout en augmentant l’ourlet pour que le tout soit harmonieux à l’oeil.

 

Pour augmenter la hauteur du faux cul, on peu augmenter la ligne du milieu dos du nombre  de cm manquant.

Ne pas oublier de retracer une belle ligne d’ourlet en fonction de l’augmentation qui vient d’être faite, quitte à modifier un peu le patron.

Le principe est toujours le même, garder une belle ligne.

Vous vous rendrez compte imédiatement si la ligne est belle ou pas.

faux cul augmenter la longueur

J’espère que Camille trouvera toutes les réponses, en tout cas mes réponses, à ses attentes.

Pour les diminutions, le principe est le même mais en se faisant chevaucher les pièces (ligne de taille),  retracer une ligne à ses mesures.

Bonne nuit et bon weekend.

 

Beaucoup de retard

Bonjour à toutes et tous,

J’ai pris un retard monstre depuis les fêtes de fin d’année.

Pourtant comme je ne suis pas allé au Carnaval de Venise cette année, j’aurais eu le temps de placer quelques articles.

Il y a de la transformation dans l’air. Une fois que j’aurais reçu les autorisations je vais enfin pouvoir transformer mon atelier.

Actuellement tout est réparti dans trois pièces.

Il commence a y avoir des cartons partout prêts ou presque à être déplacés.

Tout est mis en pause jusqu’à la fin des travaux. Par contre je vais quand même coudre une robe de cocktail.

Crêpe bleu marine, dos décolleté en cascade. Pour la jupe on verra le moment venu.

Je posterais très vite quelques image de la confection du patron et de la toile.

En attendant…. et très belle journée.

 

 

Joyeux Noël

Ces quelques lignes pour vous souhaiter de très belles fêtes de fin d’année.

Beaucoup de nouvelles réalisations, pleins de projets et beaucoup beaucoup de bonheur.

joyeux noël google net

 

DOWNTON ABBEY l’ultime saison samedi 20h55 sur TMC

samedi 20h55 sur TMCArticle et images copié/collé du site web parismatch.fr

Le 8 novembre dernier, «Downton Abbey» s’est achevée au Royaume-Uni sur un record d’audience. En France, les adieux débutent samedi avec la diffusion de la sixième et ultime saison sur TMC.

Downton-Abbey-le-temps-des-adieux_article_landscape_pm_v8

Même les meilleures séries ont une fin. En 2010, les téléspectateurs du monde entier découvraient et se passionnaient pour les tribulations de la famille Crawley et de leurs employés. Une dizaine de récompenses plus tard, le créateur de la série Julian Fellowes a décidé que «Downton Abbey» avait fait son temps. La sixième et ultime saison débute samedi sur TMC.

Elle se déroule en 1925. Les années folles sont celles du changement à Downton Abbey. En difficulté financière, Robert Crawley doit faire des économies pour sauver son domaine et pense réduire les effectifs de son personnel. Les comtesses Violet et Cora et Isobel Crawley se livrent une énième guerre depuis que le grand hôpital royal du comté du Yorkshire souhaite fusionner avec l’hôpital du village. L’acariâtre comtesse douairière (Maggie Smith) allergique au changement est bien sûr opposée au projet d’autant plus qu’il menacerait son poste de présidente du petit établissement médical. Mary est bien décidée à s’occuper du domaine de son père sans l’aide de personne depuis le départ de son beau-frère Tom et Edith partage sa vie entre le château familial et Londres, où elle dirige le magazine «Sketch», hérité de son amour Michael Gregson. En bas de l’escalier de service, le mariage de Mrs Hughes et Carson se prépare, les Bates désirent fonder une famille alors que Thomas Barrow sent son poste menacé.

 

Cette sixième saison ne dépaysera pas les fidèles de la série. Les personnages bien écrits et joués, la jolie mise en scène, les dialogues piquants qui ont fait le succès de la série sont toujours là. Les grandes qualités de «Downton Abbey» sont néanmoins noyées dans un vaste océan d’intrigues pas toujours utiles. Vouloir faire la lumière sur chaque personnage avant le grand départ est louable, mais certaines de leurs histoires ont été bâclées. Le traditionnel épisode de Noël qui sera diffusé le 25 décembre devrait nous fixer sur le destin de plusieurs personnages laissé en suspens à la fin des épisodes.

Ces derniers, n’en déplaise à Carson ou au comte de Grantham, sont tournés vers l’avenir. Les grandes maisons tombent les unes après les autres et les barrières sociales sont de plus en plus floues. Le manoir de Downton Abbey résiste pour l’instant à la tempête financière qui s’abat sur les familles de la Haute mais pas à la révolution sociale. Elle est incarnée côté cuisines par Daisy et Molesley qui commencent à s’émanciper pour se bâtir un futur en dehors de la domesticité. Chez les maîtres comme chez le téléspectateur, c’est la nostalgie qui prime. Dans une conversation avec son fidèle majordome Carson, le comte de Grantham parle de remonter le temps à une époque plus clémente pour l’aristocratie britannique. Au temps où l’on a franchi les portes de «Downton Abbey» pour la première fois.

 

Merci Louis

Bonjour,

J’ai découvert ce site web en cherchant autre chose et j’adore.

En surfant vous y trouverez des articles pour la maison, le bureau, la table et bien d’autres.

Je recommande vivement et remercie son protagoniste pour son inventivité.

Le texte et le logo ci-dessous ont été copié/collé du site www.mercilouis.com

 

L’esprit MERCI LOUIS

« Vivre ses rêves plutôt que rêver sa vie ! », telle est la maxime qui a motivé le lancement de MERCI LOUIS par Jean-Christophe MIQUEL en 2013…

La curiosité est un bon défaut !! Voyager, visiter, écouter, explorer, lire, fouiller, chiner … sont autant de pistes qui guident en permanence les créations MERCI LOUIS.

Toutes les lignes sont exclusives. Les créateurs des objets MERCI LOUIS partent de détails esthétiques qui les interpellent et les entraînent à dessiner, détourner, façonner, construire un nouvel objet.

La France des XVII et XVIIIème siècles est leur passion. MERCI LOUIS rend hommage à tous les Louis couronnés qui nous ont légué un héritage précieux, inépuisable. MERCI LOUIS s’écrit donc avec beaucoup de « S » !

Les rééditions ne concernent pas MERCI LOUIS qui tient à son esprit libre pour réinterpréter et jouer des paradoxes en alliant histoire et modernité, classicisme et actualité.

Les produits sont entièrement conçus manuellement puis réalisés dans des matériaux nobles et authentiques par des artisans qui ont conservé, presque jalousement, les savoir-faire indispensables que MERCI LOUIS recherche et affectionne. La plupart des patines et finitions sont réalisées dans notre atelier situé aux portes de Paris.

Les créations MERCI LOUIS s’adressent aux amoureux des objets d’aujourd’hui inspirés du patrimoine, empreints du charme et de l’élégance française intemporelle. MERCI LOUIS collabore également avec des musées, des hôtels et des restaurants pour l’étude et la réalisation de projets personnalisés et adaptés à ces lieux chargés d’histoire.

Entrez, grâce à ce site, dans son univers !

logo du web Merci Louis

logo du web Merci Louis

connecteur pour baleines ou « bones connectors »

Bonjour à tous,

Je prends un moment pour mettre en ligne le matériel que j’utilise pour attacher les cercles de baleines pour crinoline ou pour les grands paniers XVIIIème. Bref tout ce qui a une armature métallique qui ressemble de près ou de loin à une crinoline.

Pour ma part je n’utilise que de la baleine métallique de 0,6 inche ou environ 1,2cm.

Elle est très rigide et supporte le poids des robes faites avec des tissus pour l’hiver, comme les velours et autres brocards qui, avec de grands métrages on tendance a déformer l’armature.

Pour les armatures (crinolines etc) qui devraient supporter une robe d’été, donc légère, je privilégie la baleine métallique plus étroite et le jupon en tarlatane, beaucoup de volume pour un poids insignifiant.

2 connecteurs baleines

 

(source image web image « farthingales.com »)

J’espère que cette photo aidera Fausta… ;-)))))

Bonne soirée à bientôt.

 

Crinoline elliptique… Suite et fin

Après de longues semaines de silence, je trouve un peu de temps pour poster la fin des travaux sur la crinoline elliptique de mon amie.

Pour commencer j’ai confectionné un jupon avec des montagnes de volants. Beau volume, mais le poids… c’est juste pas possible.

C’est très bien de vouloir enlever le poids superflu sur la crinoline mais il ne faut en aucun cas le remplacer par des kilos de volants…

J’ai tout remis à plat et j’ai pris le parti  de faire un jupon en tarlatane noire (environ 6.- euro le m)

Les avantages sont la légèreté, le facilité a travailler et surtout le maintien (rigidité).

Les inconvénients, il faut de la place pour travailler et coudre, car question rigidité, c’est champion.

Je n’ai pas testé le lavage, mais il me paraît évident que l’après doit être dissout.

IMG_0740

La longueur de la ceinture doit être adaptée pour que le jupon puisse être porté avec ou sans corset.

J’ai fait des coutures anglaises et bordé le bas avec un biais noir. Le jupon est élaboré sur le même modèle que la jupe en soie.

L’ourlet s’arrête au niveau de la dernière baleine de la crinoline.

Il me semble que cette tarlatane se détend (la trame est très lâche). Il a fallu augmenter les plis à la taille.

L’avantage est d’augmenter le volume, génial.

Le volume est là. (mais pas sur la photo par contre)

J’ai doublé le bas de la jupe avec de la tarlatane pour lui donner du maintien.

La tarlatane protège aussi le tissus, contre le sol qui ne serait pas un parquet…

Chaque pièce est passée à la surjeteuse et posée à la main.

IMG_0734

IMG_0735

YAPLUKA faire un essayage et livrer.

 

crinoline elliptique nouvelle version

Après quelques semaines, de travail et de nouveaux projets, je trouve le temps de poster quelques images. sur la fin des « travaux » de transformation et d’allègement de la crinoline elliptique.

Bref, j’ai fini le nouveau prototype de crinoline elliptique pour qu’elle soit plus légère et plus facile à porter.

Diapositive1

Le modèle de base comporte 12 baleines.

J’ai allégé le tout en gardant les baleines 1 à 5, 7, 9 et 11.

DSC01094

Les baleines ont les mêmes dimensions.

Par contre au lieu d’utiliser de la baleine de 5 mm, j’ai utilisé de la baleine de 11 mm, qui est vraiment plus rigide.

DSC01093

De face, il n’y a plus les 2 sangles attachées à la baleine n° 5, car j’ai remplacé toutes les sangles par une toile de coton.

Une coulisse pour la taille dans laquelle passera une ceinture cuir d’environ 1cm.

Je me suis rendu compte lors des essayages qu’une ceinture en cuir est la meilleure solution.

Il suffit d’en trouver une avec une boucle très simple, quitte à faire un « étui » en tissus qui recouvre la boucle.

J’en ai profité pour faire un jupon en acétate. Au vu des métrages qu’il me fallait pour ce jupon, le prix de revient  et un peu moins onéreux.

DSC01092

De face il reste le plus plat possible, par contre de dos, il y a un maximum de volants.

DSC01091 DSC01086

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
Aller à la barre d’outils